Partager sur:

Symptômes de la maladie d’Alzheimer ou d’une autre forme de démence

Nous avons tous des oublis. Mais où est la limite entre les oublis et la démence? A quoi reconnaît-on la démence ? C’est quand les symptômes se multiplient que l’on commence à suspecter un début de démence. Ces signes doivent contraster clairement avec la façon d’être habituelle de la personne. Vous trouverez ci-dessous les premiers symptômes de la maladie d’Alzheimer ou d’une autre forme de démence.

L’impact des troubles de mémoire sur la vie quotidienne

Au début de la maladie d’Alzheimer ou d’une autre forme de démence, les personnes ont généralement de la peine à mémoriser de nouvelles choses. Elles oublient par exemple un rendez-vous fixé la veille. Ou elles égarent des objets. Elles peuvent camoufler ces troubles ou réagir par de fausses accusations, car elles ont peur de ces maladies. «Ce n’est pas moi qui ai égaré la montre, c’est quelqu’un qui l’a prise.» Une méfiance excessive et des idées délirantes peuvent également être les premiers signes de la maladie d’Alzheimer ou d’une autre forme de démence.

L’impact des troubles de mémoire sur la vie quotidienne

Des difficultés dans les tâches quotidiennes

Les personnes concernéespeuvent par exemple avoir de la peine à se servir de la télécommande, alors qu’elles l’utilisent tous les jours depuis longtemps. Idem pour le lave-linge, l’ordinateur ou les distributeurs de billets. Ou elles cessent de faire leurs paiements parce que c’est devenu trop difficile. Les tâches courantes prennent plus de temps et les erreurs deviennent plus fréquentes. Ces symptômes sont caractéristiques de la maladie d’Alzheimer ou d’une autre forme de démence.

Des difficultés dans les tâches quotidiennes

Des difficultés à planifier et à résoudre des problèmes

La préparation d'un repas avec toutes ses étapes (acheter, cuisiner, servir) devient de plus en plus difficile pour la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ou d’une autre forme de démence. Il en va de même lorsque la personne malade planifie une sortie (consultation des horaires des transports publics, achat des billets, etc.). Le moindre problème devient inhabituellement difficile à résoudre. «J'ai perdu ma carte de crédit. Que dois-je faire?» La personne perd confiance en elle-même et en ses capacités.

Des difficultés à planifier et à résoudre des problèmes
Corina Christen, 68 ans

Je me fais parfois livrer des repas, mais je veux continuer à faire mes courses.

Corina Christen, 68 ans

Des troubles du langage

Rencontrer des difficultés à trouver ses mots et à s’exprimer est un premier signe classique de la maladie d’Alzheimer ou d’une autre forme de démence. Des mots anodins sont tout d’un coup comme effacés de la mémoire, ou une phrase semble impossible à terminer. Les personnes concernées peinent à communiquer ce qu’elles ont en tête, s’arrêtent au milieu d’une phrase ou d’un récit. Par la suite, elles deviennent plus taciturnes et ont tendance à éviter les discussions.

Des troubles du langage

Des difficultés à s’orienter

La personne a plus de peine à s’orienter. Il se peut qu’elle n’arrive soudain plus à se rendre à une adresse donnée, alors qu’elle connaît bien le quartier et y est déjà allée à plusieurs reprises. C’est au volant et dans un environnement inconnu, par ex. en vacances, que les troubles de l’orientation se manifestent le plus rapidement. L’orientation dans le temps peut aussi poser problème. «Quel jour de la semaine sommes-nous? Suis-je allé en ville hier ou il y a trois jours?»

Des difficultés à s’orienter

Changements de la personnalité et comportement inapproprié

Il est normal que la personnalité évolue et change avec l’âge et l’expérience. Or, ces changements sont beaucoup plus marqués lorsqu’on est en présence d’une démence. La personne semble par ex. excessivement craintive, irritable ou méfiante. Son impression que le contrôle de sa vie lui échappe peut partiellement expliquer ces changements de comportement. La personne peut aussi faire preuve d’un comportement insolite ou inapproprié. C’est le cas par ex. du grand-père qui glisse soudain un billet de cent francs à son petit-fils au lieu de la traditionnelle plaque de chocolat.

Changements de la personnalité et comportement inapproprié
Erika Egli, 79 ans

Je suis contente que les gens sachent pourquoi je réagis de telle ou telle manière.

Erika Egli, 79 ans

Manque d’entrain et retrait social

La personne souffrant de la maladie d’Alzheimer ou d’une autre forme de démence délaisse son jardin adoré, la soirée de cartes entre amis passe à la trappe et même la promenade avec le chien est parfois supprimée. Les difficultés dans la vie de tous les jours se répercutent sur le moral et produisent une certaine indifférence. En restant chez soi, on se confronte moins à ses difficultés et on risque moins de perdre la face devant les autres. La personne évite le contact, elle a tendance à se replier de plus en plus sur elle-même.

Manque d’entrain et retrait social

Incertain?